Ce Qu'il Faut Savoir

 
 

Tout ce qu'il faut savoir avant de se faire opérer.

 
   

Les Formalités

 
 

- Feuillets d'information
- Consentement éclairé
- Devis et factures

 
   

Les formalités


Informations sur la correction des rides

Pour télécharger sous Word pour faciliter l'impression cliquez ici

DEFINITION  - OBJECTIFS -  PRINCIPES :

 

Les rides sont des "fractures" de la peau et surviennent en certains endroits du visage qui, sollicités par l'expression et la mimique, subissent une fragilisation prématurée. Leur forme, leur profondeur et leur longueur sont variables selon les individus et selon leurs localisations.

 

De même, leur traitement n'est pas unique et selon les cas, on pourra proposer :

 

  • soit un traitement de surface (peeling, Laser ou dermabrasion)
  • soit un traitement de comblement (Acide Hyaluronique, graisse autologue)
  • soit une action médicale directe sur les muscles en cause : Par injection de toxine botulique.
  • Soit enfin par une action chirurgicale par fragilisation des muscles au cours du lifting.

 

Ces différents traitements peuvent d'ailleurs être associés si nécessaire. Dans tous les cas, il faut insister sur l'importance du traitement préventif des premiers effets du vieillissement :

  • Protection du soleil : éviter une exposition abusive et utilisation de crèmes protectrices,
  • Restriction du tabac,
  • Correction d'une carence (fer, calcium, magnésium.)

Restauration cutanée par l'utilisation de crème de vitamine A acide et de produits hydratants.

I- LE TRAITEMENT DES RIDES PAR LA TOXINE BOTULIQUE :

- La toxine botulique est un produit utilisé depuis plusieurs années et son efficacité est  reconnue.

Il est essentiellement utilisé pour atténuer les rides de la patte d'oie,  les rides  inter-sourcilières, et les rides du front.

Cette injection réalisée simplement à l'aide d'une aiguille fine, Son efficacité apparaît ­ au bout de trois jours et atténue de façon significative les rides du front et de  la patte d'oie. Ce produit agit en réduisant la contraction du muscle frontal.

Il s'agit d'un véritable lifting physiologique aux effets cependant limités dans le temps puisqu'il convient de pratiquer cette injection une à deux fois par an. L'efficacité de cette technique est réelle, ces inconvénients sont limités car la reprise d'une activité normale est possible le jour même. Il s'agit là d'une alternative tout à fait intéressante, fréquemment utilisée seule ou en association avec un geste complémentaire type chirurgie des paupières ou du visage.

 

- L'utilisation de la toxine botulique comporte des inconvénients particuliers:

  • Une asymétrie de correction peut apparaître si certains muscles ont réagi de plus favorable que d'autres et il est ainsi utile de procéder à une correction ultérieure.
  • Une ascension excessive des sourcils, de la queue des sourcils, peut ainsi corrigée par une injection complémentaire de toxine botulique, faite dans les quelques jours qui suivent la première injection. Un résultat incomplet au niveau de certains groupes musculaires nécessite également une retouche.
  • Le ptôsis de la paupière supérieure, c'est à dire un affaissement de la paupière supérieure, peut apparaître après une injection de toxine botulique si le produit vers les groupes musculaires bas ou si l'injection a été faite dans une région à éviter.
  • De façon très rare, certains cas de diplopie (vision double) ont été décrits.

Ces inconvénients (asymétrie de correction et de hauteur de sourcils) peuvent corrigés par une injection supplémentaire. Le ptôsis et le risque de diplopie sont peu durables et régressent en général, dans les quelques semaines qui suivent l'injection.

 

Si la plupart du temps, les suites sont simples, une complication peut toujours survenir.

 

IL FAUT ABSOLUMENT CONSERVER LA COMMUNICATION ET GARDER

 LE CONTACT AVEC VOTRE CHIRURGIEN.

 

Le fait d'avoir discuté de cette éventualité avant, permet de mieux la comprendre et la vivre lorsqu’elle arrive. Le recours à un Chirurgien qualifié en O.R.L vous assure de la formation et de la compétence  pour LIMITER LE RISQUE de ces complications et les traiter efficacement le cas échéant. Ainsi parce que le praticien et la patiente ont un objectif commun, une" retouche" peut se révéler utile, décision prise d'un commun accord au cours d'un suivi qui se doit d'être régulier et effectif. Ce capital confiance permettra au chirurgien de prendre en charge les impondérables et de traiter cette complication. Votre opérateur souhaite encadrer au mieux l'intervention et l'information, afin de vous aider à vivre ce geste chirurgical de la meilleure façon possible.

 

II- LE COMBLEMENT A L'ACIDE HYALURONIQUE :

 

 

De nombreux produits sans risque d'allergie, composés d'acide Hyaluronique et d'une molécule polymérisée qui permet un résultat plus durable.

Arteplast, Restylane, Hylaform, ... nombreux sont les produits injectables qui existent et qu'il convient de choisir en fonction de chaque cas particulier.

Fréquemment, l'association de ces différents produits permet un résultat optimal Ainsi, il existe des produits résorbables dont la durée d'action est entre 8 et 18 mois. Ils sont à base d'acide Hyaluronique plus ou moins polymérisé.

Vu l'absence d'allergies, il n'y a pas besoin de réaliser de tests préalables pour procéder à l'injection de ces produits. Au maximum, une rougeur passagère peut exister qui disparaîtra en quelques jours.

D'autres molécules, à base de latex, d'acryl, ... sont à l'origine de produits plus durables, dont la résorption est très lente et qui peuvent être présent dans l'organisme au-delà de 5 ans après l'injection.

Il arrive des réactions de type granulome, petit nodule inflammatoire, qui peuvent apparaître quelques mois, voire quelques années après. Cette réaction peut être traitée, mais ce risque limite l'utilisation de ces produits durables.

Actuellement, la tendance est l'utilisation de produits plus rapidement résorbables ou à l'association de ces 2 types de molécule, l'acide Hyaluronique étant le plus souvent utilisé en surface.

Selon le cas de chaque patiente et en fonction de l'expérience du praticien, on choisira telle ou telle association.


III- LE PEELING OU EXFOLIATION :

Le peeling est un traitement chimique directement appliqué sur les rides et dont le but est, par l'effet de brûlure qu'il induit, de remettre en tension la peau et de ce fait d'atténuer les rides.

 

Ce sont ces peelings qui ont récemment permis un grand progrès en chirurgie esthétique, en améliorant de façon sensible la qualité et la tonicité de la peau. Ils sont volontiers réalisés après un lifting pour entretenir le résultat ou même dans certains cas, en même temps que le lifting pour atténuer rides et ridules de la face.

 

Différents produits peuvent être utilisés plus ou moins efficaces selon la profondeur des rides et le résultat que l'on veut obtenir :

 

1)       Le peeling léger, aux acides de fruit ou à la résorcine, est très utilisé. Son effet est modéré et il doit être considéré davantage comme un traitement préventif que proprement curatif. Il peut être fréquemment répété et ne présente aucun inconvénient.

2)      Les peelings "intermédiaires" au TCA utilisent de l'acide trichloracétique à des concentrations différentes selon les cas et selon les localisations. Le "new-Peel" en particulier correspond à ce type de traitement et comprend au préalable une préparation de la peau à base de vitamine A acide.

3)      Le peeling au phénol, très employé aux Etats-Unis, est d'une efficacité bien plus grande. Il peut être appliqué sur tout le visage ou seulement sur certaines régions plus marquées.

 

Il nécessite cependant des soins attentifs et une surveillance rigoureuse qui seuls, garantiront un bon résultat. L'intervention est pratiquée sous anesthésie locale approfondie pour atténuer le caractère douloureux du phénol appliqué sur le visage. Un pansement est mis en place pendant quarante-huit heures.

 

L'œdème qui s'en suit est important et la patiente devra rigoureusement suivre les prescriptions établies pour quinze jours. Une rougeur du visage persistera environ un mois avant de disparaître.

Le peeling au phénol atténué constitue un progrès important permettant à cette technique de conserver son efficacité sans les inconvénients du phénol pur. C'est alors que la peau du visage, bien remise en tension, se voit débarrassée de ses rides.

Cette intervention nécessite une interdiction de toute exposition au soleil pendant a moins six mois; elle est surtout indiquée chez les patientes dont la peau est claire.

En fait, tous les intermédiaires existent entre les différents peelings, et en fonction des cas particuliers, de l'état de la peau, des lésions à corriger, mais aussi en fonction d'impératifs sociaux ou professionnels, il faudra adapter tel ou te type de peeling au cas spécifique.

 

IV- LES METHODES ACTUELLEMENT SUPLANTEES :

A)    LA DERMABRASION :

La dermabrasion est un ponçage ou meulage rotatif, effectué superficiellement sur la peau pour en aplanir les différents reliefs. Cette technique simple est réalisée sous anesthésie locale le plus souvent, et ne nécessite de ce fait pas d'hospitalisation.

Elle est efficace sur certaines cicatrices séquelles d'acné, et certaines rides, notamment les ridules des lèvres qu'elle atténue.

Après la dermabrasion, un pansement est mis en place pendant quarante-huit heures puis des soins personnalisés sont prescrits.

L'épiderme se reconstitue en huit jours, et la peau un peu rose (un fond de teint peut être appliqué) s'éclaircit progressivement faisant apparaître le résultat définitif. Il faudrait éviter, dans les mois qui suivent, une exposition non protégée au soleil.

B)     LES LASERS:

La technologie du laser a fait d'importants progrès ces dernières années.

En matière de rides, le laser C02 ou le laser Erbium font partie des nombreuses possibilités actuellement offertes dans le traitement des rides.

Il est ainsi possible de traiter de façon précise des rides superficielles ou profondes, notamment des paupières inférieures, de la patte d'oie et de la lèvre supérieure.

Ce geste peut être réalisé séparément ou en association avec une autre intervention chirurgicale tel un lifting cervico-facial ou une chirurgie des paupières. Il est possible de le réaliser sous anesthésie locale ou générale.

Une rougeur persiste pendant dix jours qu'il est possible de masquer par un fond de teint.

Le résultat est visible au bout d'un mois et il est complet au bout de deux mois. Les techniques actuelles permettent des résultats durables sur la base de deux à cinq ans. Les techniques du laser ouvrent des possibilités nouvelles en chirurgie esthétique, et les progrès sans cesse réalisés permettent de disposer de procédés plus fiables aux inconvénients moindres ;

 

LES INCONVENIENTS POSSIBLES:

Qu'il s'agisse d'un peeling chimique, de laser ou de dermabrasion, la peau peut ne pas retrouver la coloration initiale et donner lieu à certains inconvénients;

Hyper ou hypo pigmentations sont possibles laissant des marques parfois difficiles et longues à estomper. Des traitements dermatologiques et des conseils (interdiction de soleil) peuvent atténuer ces inconvénients.

Parfois un état inflammatoire persiste avec une peau qui reste longtemps rouge et sensible aux variations de température.

Maquillage et fond de teint restent souvent les seules possibilités en attendant une régression qui n'est pas systématique de cet état inflammatoire.

Enfin la peau fragilisée peut rester luisante et marbrée et faire l'objet de soins dermatologiques adaptés

 

C)      LE COMBLEMENT D'UNE RIDE PAR UN FIL

 

Dans certains cas de rides profondes comme les sillons naso-géniens, des plis  d'amertume, on peut utiliser un fil résorbable ou non (Vicryl, Goretex, polyester  fils d'or ... Le comblement est effectivement net mais il existe un risque de palpation du fils, voire de réaction inflammatoire.

Ces méthodes exposent à certaines complications propres : Réactions inflammatoires passagères, Réactions infectieuses, Palpation du fils et irritation cutanée qui peut conduire à l'ablation du fils sous anesthésie locale, ce qui ne laisse le plus souvent qu'une discrète cicatrice.

 

 

 

D)    LE COLLAGENE, LA GRAISSE AUTOLOGUE

 

Si le collagène fait figure de pionnier dans les techniques de réinjection et de comblement des rides, son utilisation est beaucoup moins fréquente actuellement.

- Certains inconvénients sont communs à tous types d'injection en rapport avec l'utilisation d'une aiguille et d'un corps étranger :

Hématomes, réactions infectieuses ou inflammatoires, irritations, allergies, persistance d'une pigmentation superficielle, ... Ces manifestations sont, en règle générale, peu durables, et justifient un suivi régulier et un traitement adapté.

- Les produits à résorption rapide peuvent, dans certains cas, disparaître plus rapidement que prévu, on ne peut pas prévoir la durée d'action de ce produit au niveau d'une ride. Ainsi, une réinjection plus tôt que prévu peut être utile pour compléter l'efficacité du traitement initial.

Dans certains cas, une asymétrie peut exister si le produit, au niveau d'une lèvre par exemple, a été injecté en quantité plus importante d'un côté ou de l'autre, ou si sa résorption a été plus rapide d'un côté ou de l'autre. Là aussi, une injection complémentaire permet de corriger cette asymétrie.

- Les produits à résorption lente et à effet durable ont des inconvénients particuliers:

Nodules inflammatoires, enkystements, irritations cutanées persistantes, rougeurs superficielles, réveils inflammatoires survenant parfois plusieurs mois, voire quelques années après l'injection. La possibilité de ces complications doit être connue et leur survenue fait l'objet d'un traitement adapté soit par voie générale, soit par crème, soit par injection. Dans certains cas particuliers, la persistance d'un nodule peut nécessiter un geste chirurgical réalisé au mieux par le praticien qui a procédé à l'injection et qui permet d'enlever ce granulome inflammatoire.

En règle générale, les conséquences sont très limitées et l'état cicatriciel persistant régresse progressivement pour être discret au bout de quelques mois.



Le Cabinet

 
 

Le cabinet du Dr Allouche se situe à deux cent mètres de la porte Maillot.

Chirurgien Esthetique Paris

 
   

Contact

 
 

Dr François ALLOUCHE

36, avenue Charles de Gaulle
92200 NEUILLY SUR SEINE

Tél.: +33 (0)1 46 66 60 66

E-Mail : dr.allouche@gmail.com